Le livre de l’Apocalypse

Le livre de l’Apocalypse : Série « Jésus revient bientôt »

Apocalypse 1 v. 1 à 11 /Apocalypse 1 v. 12 à 20 /

Apocalypse 1 v. 12 à 20 // 15.10.2012 12Je me retourne pour voir qui me parle et je vois sept lampes en or. 13Au milieu des lampes, il y a quelqu'un qui ressemble à un homme. Il porte un vêtement long et une ceinture en or autour de la taille. 14Sa tête et ses cheveux sont blancs comme de la laine, d'un blanc très clair. Ses yeux brillent comme du feu. 15Ses pieds semblent faits d'un métal très solide que le feu a rendu brillant. Sa voix est aussi forte que le bruit des vagues de la mer. 16Dans sa main droite, il tient sept étoiles. Une épée pointue qui coupe des deux côtés sort de sa bouche. Son visage brille comme le soleil à midi. 17Quand je le vois, je tombe à ses pieds comme si j'étais mort. Mais il pose sa main droite sur moi et il dit : « N'aie pas peur ! Je suis le premier et le dernier, 18je suis le Vivant. J'étais mort, mais maintenant, je suis vivant pour toujours et j'ai le pouvoir sur la mort et sur le monde des morts. 19Écris donc ce que tu as vu, ce qui se passe maintenant et ce qui doit arriver ensuite. 20Voici le sens caché des sept étoiles que tu vois dans ma main droite, et des sept lampes en or : les sept étoiles sont les anges des sept Églises, et les sept lampes sont les sept Églises. »

COMMENTAIRES CHAQUE JOUR LES ECRITURES

Le Fils de l'homme qui apparaît ici avec les attributs de la justice sainte et inflexible, est-ce l'humble Jésus des évangiles, notre Sauveur tendre et débonnaire? Autrefois Jean se penchait sur sa poitrine avec confiance (Jean 13 v. 25). Il tombe ici à ses pieds comme mort. Quel contraste! Eh bien, il ne faut pas oublier ce côté de la gloire de Christ. Le Père a donné tout le jugement au Fils (Jean 5 v. 22); Il doit l'exercer plus tard contre ceux qui n'auront pas cru (ch. 19 et 20). Mais, dès maintenant, pendant que l'Église est sur la terre, Il prend connaissance de l'état de chacune de ses assemblées (les 7 lampes d'or qui doivent briller en son absence). Oui, le Seigneur peut tout pardonner. Il est mort et ressuscité pour nous donner le pardon et la vie (v. 18). Mais Il ne peut rien laisser passer. Ses yeux sont comme des flammes de feu (ch. 2 v. 18; 19 v. 12); rien ne Lui échappe. Le v. 19 fournit le plan général du livre. 1º Les choses que tu as vues: cette apparition solennelle du Seigneur de gloire (ch. 1 v. 12?). 2º Les choses qui sont: l'histoire actuelle de l'Église responsable (ch. 2 et 3). 3º Les choses qui doivent arriver après celles-ci: les événements prophétiques qui s'accompliront après l?enlèvement de l?Église (ch. 4 à 22).

COMMENTAIRES DE CHEZ NOUS

Dans la tradition chrétienne orthodoxe, on représente le Christ auréolé d'or, trônant dans le ciel. Cette représentation dite du ''Christ Pentocrator'' ? c'est-à-dire le ''Christ tout puissant'' (en grec) ? cherche à illustrer cette vision glorieuse que Jean a eue de Jésus, lorsqu'il se trouvait sur l'île de Patmos. L'apôtre nous décrit le Christ dans des termes qui rappellent les visions des prophètes de l'Ancien Testament (en particulier Daniel et Ézéchiel). Jésus se présente à Jean comme le Seigneur des églises, représentées par les sept chandeliers. Il se présente aussi comme « le vivant ». Au verset 5, il est dit que Jésus-Christ est « le premier-né d'entre les morts », c'est-à-dire celui qui est ressuscité en premier, pour être le frère ainé de tous ceux qui croient en son nom (lire Romains 8.29). Jean, dans son évangile, nous dit que ceux qui ont reçu Jésus-Christ, la Parole de Dieu incarnée, ont reçu le pouvoir de devenir enfants de Dieu (Jean 1.12-13). Si Jésus peut nous sauver de l'emprise de la mort, c'est justement parce qu'il est « le vivant », celui sur qui la mort n'a plus aucun pouvoir. En effet, « il était mort », mais maintenant il détient « les clefs de la mort » (verset 18). C'est ainsi que Jésus seul peut, par la puissance de sa résurrection, nous assurer qu'il ne nous laissera pas dans la tombe, mais qu'il nous prendra avec lui pour la vie éternelle. Voilà ce qu'annonce le livre de l'Apocalypse, dès le premier chapitre.